Chirurgie bariatrique pour le traitement de l’obésité sévère

by lalancuras
0 comment

La chirurgie bariatrique est l’une des étapes du traitement des personnes souffrant d’obésité : après un changement conscient de mode de vie et tout un traitement médicamenteux, avec la consultation du médecin, souvent en équipe avec des endocrinologues, des diététiciens et des psychologues, vous pouvez accéder à l’heure de la chirurgie.

Comme pour tout type de chirurgie, l’opération implique une durée d’hospitalisation variable et une possible série de risques et de complications qui sont évalués au cas par cas avec le spécialiste.

La première visite : une rencontre avec les spécialistes

La première visite est utile pour évaluer l’état de santé du patient et comprendre si la thérapie bariatrique est réellement la plus appropriée pour lui.

Si le patient est candidat à un traitement chirurgical, des investigations complémentaires (prises de sang et tests radiologiques ou endoscopiques) et les visites nécessaires (internes, endocrinologiques, cardiologiques ou pneumologiques) sont organisées, en plus des évaluations diététiques et psychologiques.

Si, au contraire, le patient n’est pas adapté ou qu’une chirurgie bariatrique n’est pas nécessaire, des alternatives thérapeutiques sont illustrées.

La visite de chirurgie bariatrique est un moment de connaissance entre des personnes qui ont devant elles un long chemin de collaboration et entre lesquelles une relation de confiance doit s’établir.

L’approche multidisciplinaire de divers spécialistes est fondamentale pour cette dernière et importante étape dans le traitement de l’obésité à la fois pour s’assurer que le patient arrive à l’intervention dans les meilleures conditions de santé et ainsi réduire le risque opératoire, et pour le préparer aux changements de mode de vie qui suivront. En particulier, l’évaluation psychologique est très importante pour exclure les psychopathologies graves et les troubles de l’alimentation qui contre-indiquent l’intervention et pour tester la réelle motivation du patient et sa capacité à s’adapter aux changements ultérieurs.

À ce jour, la chirurgie associée à un bon mode de vie, représente une approche efficace pour l’obésité sévère. En plus de la perte de poids, elle a de bons résultats également en conduisant à l’amélioration ou à la disparition de nombreuses pathologies associés comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’apnée du sommeil, les arthropathies, la stéatose hépatique ou le reflux gastro-œsophagien.

Comment se déroule la visite ?

L’évaluation de la chirurgie bariatrique est structurée en plusieurs phases, précisément parce que le patient rencontrera tous les spécialistes qui le suivront dans le parcours du traitement.

Lors de la première visite, un historique médical précis et une évaluation des antécédents familiaux et personnels sont effectués, en visualisant les tests sanguins ou cardiologiques déjà effectués par le patient et la documentation clinique faisant référence aux hospitalisations, opérations ou maladies précédentes. Le patient est ensuite soumis à la mesure des paramètres anthropométriques et à une évaluation clinique.

Le journal alimentaire des 7 jours précédant la visite est fondamental dès le premier rendez – vous, dans lequel le patient note tout ce qu’il mange et boit à différents moments de la journée.

La rédaction du journal est importante et est un outil très utile pour les spécialistes, qui conseillent en effet de le rédiger sous une forme précise et non approximative pour donner ou non l’aptitude à la chirurgie et pour comprendre quelle intervention est la meilleure pour s’adresser au patient.

Lors de la première visite, les contrôles nécessaires ultérieurs seront proposés et le patient reviendra chez le chirurgien en fin de parcours pour la décision finale.

L’intervention

Il existe de nombreux types de chirurgie bariatrique. Ce sera l’équipe médicale qui orientera le patient vers la meilleure solution pour son état de santé et sa condition, illustrera les risques et bénéfices de l’intervention proposée et la préparation nécessaire.

Toutes les interventions (à l’exception de la mise en place d’un ballon endo-gastrique) sont réalisées sous anesthésie générale et sont généralement conduites par voie laparoscopique (petites incisions cutanées à travers lesquelles les instruments sont introduits).

La durée, bien sûr, change selon le type de chirurgie : généralement les plus rapides sont l’anneau gastrique et la sleeve gastrectomie, opérations qui durent généralement entre 60 et 90 minutes. En revanche, la dérivation gastrique et la dérivation biliopancréatique peuvent durer jusqu’à 2-3 heures dans les cas les plus difficiles en raison de la constitution du patient ou d’interventions antérieures. À la fin de l’opération, à l’exclusion de toute complication, les patients restent hospitalisés en moyenne deux ou trois nuits.

Au moment de la sortie, des thérapies et des contrôles appropriés sont prescrits et des indications alimentaires sont fournies pour la période postopératoire.

Risques et contre-indications possibles de la chirurgie bariatrique

Les risques de ce type de chirurgie sont les mêmes que ceux des autres opérations abdominales, légèrement augmentés par l’état d’obésité sévère. Il est très important pour ces patients de se tourner vers des centres spécialisés, où de nombreuses opérations sont effectuées chaque année et où des outils d’accueil, des services et des technologies dédiés sont disponibles, afin de réduire au maximum les complications.

Autres opérations :

  • Anneau gastrique
  • Pose ballon gastrique
  • Sleeve gastrectomie
  • Bypass gastrique

Related Posts

Leave a Comment