Comment choisir un bon hypnotiseur ?

by lalancuras
0 comment

L’hypnose thérapeutique est une technique médicale qui traite de nombreux troubles comme le stress, les problèmes de sommeil, les addictions et certaines pathologies physiques. Cette méthode connaît un engouement grandissant car elle permet de modifier certains comportements d’une manière douce.

Avant d’entamer une telle démarche, qui est loin d’être anodine, il est essentiel de sélectionner le thérapeute qui possède les compétences adaptées au trouble à soigner. Cette discipline étant relativement récente, il est souvent compliqué de faire un choix parmi tous les annuaires, les sites internet et les publicités.

Que ce soit pour apprendre à gérer ses émotions, soigner une addiction, ou traiter des troubles comportementaux, il n’est pas facile de se confier ses maux à quelqu’un, avant d’établir une réelle relation de confiance. Alors, avant de se lancer, il ne faut pas hésiter à se poser les bonnes questions, sur la légitimité du praticien, ses diplômes, ou sa méthode thérapeutique. Ce sont des éléments essentiels qui peuvent constituer un début de piste vers la sélection du bon thérapeute.

Le choix du thérapeute, une quête très personnelle

L’hypnothérapie est une méthode médicale qui permet de supprimer certains blocages et de changer des habitudes ancrées, à travers l’invocation du subconscient. Pour y arriver, le praticien utilise un certain nombre de suggestions pour guider son patient, qui se trouve dans un état de semi-conscience.

L’hypnose thérapeutique est une pratique profonde, qui requiert une mise en confiance du sujet, afin qu’il se livre à son thérapeute et accepte de lever certains conditionnements. Pour cela, il est indispensable de choisir un hypnothérapeute qui convient le plus aux besoins du patient. Cette quête est très personnelle, et les critères sont différents d’un individu à un autre. En effet, pour un même hypnothérapeute, le ressenti peut ne pas être le même avec tous les patients.

Le rôle du thérapeute est d’accompagner son patient dans la construction d’une solution à son trouble, tout en usant de bienveillance à son égard, et en s’adaptant à sa personnalité. L’hypnose est basée sur l’acceptation des suggestions du praticien, et cela ne peut avoir lieu que si une relation de confiance est instaurée entre les deux parties.

Un bon hypnothérapeute est donc celui qui convient le plus au patient, celui avec lequel il se sent à l’aise, au point de lui livrer son subconscient.

Se fier aux avis des autres patients et au bouche-à-oreille

Les témoignages sur les forums spécialisés, les retours sur expérience, ainsi que le bouche-à-oreille constituent sans doute des moyens efficaces pour se forger une opinion, et trouver le praticien qui convient le plus.

Aujourd’hui, les avis peuvent être consultés en ligne, sur les sites dédiés à l’hypnose, ou sur les pages des annuaires qui listent les professionnels du métier. Certains praticiens n’hésitent pas à publier tous les types d’avis sur leurs propres sites, ce qui leur ajoute de la transparence, et permet de montrer plusieurs facettes de leur expertise.

La lecture de témoignages variés sur un thérapeute peut encourager les futurs patients, en les aidant à se projeter dans la thérapie.

Se renseigner sur la formation du praticien et ses domaines d’expertise

La formation initiale de l’hypnothérapeute est un élément essentiel à prendre en considération lors de la phase de sélection. Elle constitue une garantie de sérieux, de compétence et de maîtrise des connaissances liées à la pratique de l’hypnose.

Les cursus d’apprentissage de l’hypnose Ericksonienne les plus complets permettent d’obtenir une certification, de réaliser des stages, et de se spécialiser dans une méthode de soin, tout en insistant sur le côté pratique. Les écoles sérieuses proposent des formations longues, dispensées par des thérapeutes professionnels, et qui durent plusieurs centaines d’heures.

Au-delà de cette formation initiale, un bon thérapeute est quelqu’un qui continue à apprendre et à se former sur les nouvelles pratiques, afin d’être à jour et de pouvoir répondre efficacement aux divers besoins de ses patients.

Dans ce contexte, il est utile de se méfier des praticiens peu scrupuleux, qui ont reçu une formation d’une école non reconnue, ou en très peu de temps.

Par ailleurs, la formation du thérapeute donne une idée sur ses domaines de spécialisation, et les champs d’applications sur lesquels il peut intervenir. Ainsi, le patient peut choisir un médecin en fonction de ses domaines d’expertise, et de sa problématique particulière.

Un bon hypnothérapeute est capable de traiter efficacement une problématique en utilisant une approche dont il possède l’expertise, comme le RITMO ou la libération émotionnelle, tout en admettant ne pas avoir les compétences pour d’autres troubles.

Si le praticien a suivi une formation complémentaire, et utilise une méthode de soin particulière, le patient doit se sentir à l’aise avec cette technique thérapeutique, pour que les séances portent leurs fruits.

Miser sur la confiance et la qualité de la relation entre hypnotiseur et patient

L’instauration d’une relation de confiance entre le praticien et son patient est un élément essentiel dans un processus de traitement thérapeutique par hypnose. Il convient alors de poser au médecin toutes les questions et de lui demander d’indiquer la méthode qu’il utilise, ainsi que le nombre de séances nécessaires. Ce contact préalable est un pas important vers la mise en confiance du sujet, qui est un facteur indispensable à l’atteinte des objectifs fixés au départ.

Le thérapeute peut même proposer à son patient un traitement d’hypnose à distance, s’il se trouve dans une zone géographique lointaine.

La première rencontre permet au praticien de cerner le profil de son patient, ainsi que ses besoins spécifiques, afin de pratiquer sur lui une thérapie qui prend en considération les particularités de sa demande. Un dialogue et des questions bien étudiées avant d’entamer le traitement donnent au thérapeute une idée précise sur les blocages et les comportements qui doivent être modifiés chez le sujet.

Les objectifs de chaque séance et de l’ensemble de la thérapie doivent être personnalisés selon les individus, et définis lors du premier échange, lorsque le thérapeute pousse le patient à mettre des mots sur ses troubles et ses inquiétudes.

La création de ce lien de confiance constitue un des facteurs de compétence du praticien, et donne à l’hypnothérapie toute sa dimension humaine. Un bon hypnotiseur est capable d’être rassurant et de lever les éventuelles appréhensions du sujet, dès le premier contact.

Grâce à la bienveillance du thérapeute, le patient se sent suffisamment en confiance pour lui livrer des problèmes pouvant être intimes, affronter ses peurs et arriver à les dépasser. Dans cette relation, le médecin doit être capable :

  • d’accueillir avec neutralité les émotions du sujet,
  • de s’intéresser à ses problèmes,
  • de lui fournir un accompagnement adapté,
  • de l’aider à sortir de sa zone de confort,
  • de s’engager à respecter son secret.

Enfin, comme dans toute relation humaine, l’intuition, le feeling et la première impression peuvent être de bon conseil pour la personne à la recherche d’un hypnothérapeute.

Se méfier des praticiens peu scrupuleux

Dans un processus de recherche d’un bon praticien, certains signes ne trompent pas, comme les promesses irréalistes, le manque de transparence, ou des tarifs trop bas. En effet, un praticien sérieux, qui respecte la déontologie de son métier, ne peut pas promettre une guérison systématique. Les résultats de la thérapie, ainsi que le nombre de séances nécessaires, dépendent en effet de chaque patient, de facteurs qui lui sont propres, et de son degré d’implication dans son traitement.

Dans ce contexte, il faut noter que les objectifs d’un traitement par l’hypnose sont généralement atteints en 3 à 5 séances en moyenne. Il est donc très rare d’obtenir un résultat en une seule séance, notamment pour des problématiques complexes comme l’addiction ou la dépression. De ce fait, il est essentiel de se méfier des promesses intenables de guérison en une séance.

D’un autre côté, certains thérapeutes ne font pas assez de communication sur leur formation, leurs diplômes ou leur expérience. Les personnes à la recherche d’un professionnel compétent doivent se méfier du manque de transparence, car il est toujours utile de collecter un maximum d’informations avant se lancer dans une hypnothérapie.

Les tarifs trop bas ou des publicités sur des promotions alléchantes peuvent également être des signes évocateurs et susciter la méfiance. Il existe en effet une grille tarifaire à peu près standard, qui est appliquée par les praticiens sérieux.

Related Posts

Leave a Comment